Préparer son voyage au Congo

Un voyage vous intéresse ? Contactez-nous par mail ou par téléphone : contact@azimut-voyage.fr // 06-63-20-25-25
Pré-inscription : La personne de l’équipe que vous aurez au téléphone vous renseignera si vous avez des questions et prendra vos coordonnées. Vous envoyez à ce moment-là un acompte de 30 % afin de confirmer votre inscription. Vous êtes tenu au courant des avancées du remplissage du voyage.
Inscription : Dès que le voyage est confirmé (avec le nombre de voyageurs suffisant), vous recevez un mail avec notre bulletin d’inscription. Ce dernier est à nous renvoyer rempli et accompagné des éléments demandés (certificat médical, etc). Le solde doit être réglé 3 semaines avant le début du voyage. Quand vous recevez notre mail confirmant votre voyage, c’est le moment de vous occuper de réserver votre billet d’avion ou de train. Notre équipe se fera un plaisir de vous aider dans vos recherches de vol ou de train, n’hésitez pas à les solliciter, ils sont habitués… Ce sont les rois de la recherche !
Afin de bien préparer votre escapade, nous vous envoyons nos Conseils avant de partir, document qui vous guide afin de bien préparer votre sac, en fonction de chaque voyage (voilà pourquoi nous n’avons pas de Conseils avant de partir disponible sur notre site).

Comment se rendre au Congo

L’avion
Plus vous réservez vos billets à l’avance, plus vous avez de chance de trouver des prix intéressants. Nous vous conseillons les vols Air France en direct Paris / Pointe Noire. Après l’avoir testé, nous vous déconseillons les vols avec escale (Royal Air Maroc, Ethiopian Airlines…) !

En partant avec nous, vous avez fait le choix d’impliquer les communautés locales dans votre voyage. Un peu de définitions pour y voir plus clair.
TOURISME DURABLE

Azimut Voyage s’engage dans un tourisme durable et entend concilier développement touristique et préservation de la qualité des territoires. « Le tourisme doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales » (Charte du tourisme durable de l’OMT, 1995).

Nous appliquons le triptyque du développement durable au tourisme :
– Assurer une activité économique viable sur le long terme qui offre à toutes les parties prenantes des avantages économiques bien répartis, notamment par des emplois et l’amélioration des conditions de vie des communautés d’accueil, en contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté.

– Respecter l’authenticité culturelle des communautés d’accueil, leurs valeurs traditionnelles et contribuer à la tolérance entre les peuples.

– Préserver les ressources naturelles et veiller à réduire les impacts de l’activité touristique sur l’environnement.

ÉCOTOURISME

Nous y voilà ! L’ écotourisme, « une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales » (Société internationale de l’écotourisme) Générer des revenus qui servent à rétribuer les populations locales, préserver un territoire tout en permettant aux voyageurs d’observer et de comprendre la nature et les cultures qu’ils rencontrent, tout cela correspond bien à ce voyage au coeur du Congo et de l’Afrique du XXIe siècle.

TOURISME SOLIDAIRE

Selon l’association du tourisme équitable et solidaire, « le tourisme solidaire regroupe les formes de tourisme alternatif qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre et qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires. L’implication de la population dans les différentes phases du projet, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme ». Dans le tourisme solidaire, une partie de la participation financière du voyageur est reversée pour soutenir des projets d’intérêt communautaires. Dans notre cas, 3 % du prix de votre voyage sera reversé à l’ONG ESI CONGO.

 

logo-esi-congoESI CONGO

Les enquêtes sur les marchés de Pointe-Noire ont permis d’identifier la zone de Loaka comme prioritaire dans la lutte contre la chasse d’espèces protégées au Congo. L’ association travaille avec les habitants de Loaka pour sauvegarder les gorilles et permettre le développement d’autres activités génératrices de revenus.
ESI Congo (Endangered Species International Congo) est une association de terrain qui est constituée d’une équipe de salariés et fondateurs congolais engagés et soutenus par des bénévoles en France, au Congo et dans d’autres parties du monde comme les Philippines et la Guadeloupe. Elle est engagée pour la préservation de la biodiversité notamment des espèces menacées dans leurs milieux naturels. L’ objectif est d’accompagner les populations locales pour une gestion et une préservation de leur patrimoine naturel. Les chasseurs sont aujourd’hui conscients de la diminution de la ressource dans les forêts environnantes et qu’une régulation de la chasse est nécessaire. Depuis 2008, l’association travaille avec les communautés locales pour les sensibiliser, les responsabiliser et les impliquer dans chaque volet de leur projet.

Actions scientifiques étude de la filière viande de brousse sur les marchés de Pointe-Noire Formation des chasseurs à la méthodologie de recensement des grands mammifères Inventaire des gorilles et d’autres espèces protégées de la zone de Loaka, grâce au travail de terrain effectué par ESI Congo et les chasseurs formés Installation de pièges photographiques et formation des chasseurs à leur maniement pour la collecte de données sur les grands mammifères
Actions d’éducation, d’information et de sensibilisation Sensibilisation dans les écoles de Pointe-Noire et de Loaka Campagnes de sensibilisation auprès des populations de Loaka et du district grâce à 5 relais communautaires permanents formés Formation et sensibilisation des membres de la coopérative de Loaka à des pratiques de chasse durable
Actions de développement économique et social local Renforcement des capacités de la coopérative créée en 2011 dans le but de protéger les espèces menacées et d’accompagner les chasseurs à la gestion durable de leur environnement Développement d’activités économiques alternatives à la chasse avec la coopérative. Par exemple, la mise en place du projet d’écotourisme, la valorisation de l’artisanat local, l’agriculture etc.

QUELQUES CONSEILS POUR UN BON ECOVOYAGEUR

  • Vous constaterez un contraste dès que vous quitterez la ville pour rejoindre la forêt. Comme nous vous le dirons une fois sur place, nous allons nous rendre dans un village qui a reçu très peu de voyageurs. Il est donc important que nos comportements soient adaptés pour que nous ne laissions dans le village de Loaka que la trace de nos pas.
  • Vous allez vous rendre dans un village qui a un chef, nous irons nous présenter à lui lors de notre arrivée à Loaka, afin de respecter le protocole.
  • Lorsque vous prenez une photo, respectez les habitants et leur intimité. Soyez discrets, faites des plans larges ou demandez simplement la permission avec le sourire, c’est encore le meilleur moyen de nouer contact.
  • Respecter la nature qui vous entoure : ramassez vos détritus et ramenez vos déchets non biodégradables et polluants afin de ne laisser que l’empreinte de vos pas (dans les régions traversées, les déchets sont pour la grande majorité incinérés) et économisez l’eau, une denrée rare.
  • Afin de ne pas inciter les enfants et villageois à la mendicité, pour que les rapports restent équilibrés et sains, nous vous demanderons de vous tourner systématiquement vers votre guide avant d’offrir quoi que ce soit. Vous pourriez penser faire bien en offrant des médicaments vêtements, objets, pourboires ou argent aux personnes qui vous entoureront. Mais en faisant cela, vous encouragerez les habitants à penser que les voyageurs donnent et offrent des « cadeaux », ce qui, petit à petit, les poussera à le demander aux futurs visiteurs. L’ équipe locale d’ESI Congo coordonnera et collectera tous les dons de médicaments, fournitures scolaires ou vêtements que vous souhaiteriez laisser et se chargera avec les partenaires gouvernementaux et locaux de les redistribuer de manière équitable, sans froisser les susceptibilités et en respectant le protocole. Envie d’offrir un « verre » à l’équipe au retour de forêt ? Bonne idée ! Tournez vous vers votre guide
  • Préférez les shampoings et savons biodégradables, il n’y a pas de traitement des eaux usées.
  • En bord de rivière et sur la plage, utilisez un lait solaire plutôt qu’une huile qui forme un écran à la surface de l’eau et ralentit la photo synthèse des végétaux sous-marins.
  • Enrichissez-vous de la différence des cultures et observez, par exemple le respect des personnes âgées, le sens de la responsabilité…
  • En forêt, écoutez le silence de la nature. Parlez à voix basse afin de ne pas effrayer les animaux et de mettre toutes les chances de votre côté de les apercevoir.
  • En ville ou en forêt, observez les animaux à une distance raisonnable et ne les touchez pas, pour votre propre sécurité et la leur, sauf quand vos guides vous le diront. Ne vous placez pas entre une mère et son petit, elle pourrait devenir agressive en voulant le défendre.
  • Ne prenez pas de photos et ne filmez pas durant la traversée de la réserve de Tchimpounga, le mieux sera de suivre les indications de votre guide.

DOCUMENTS A FOURNIR POUR LA DEMANDE DE VISA D’ENTRÉE AU CONGO
FORMULAIRE OFFICIEL DE DEMANDE DE VISA CONGO BRAZZAVILLE

Nous avons l’habitude de travailler avec Action Visas, mais vous pouvez bien évidemment faire appel à un autre organisme. Rendez vous sur le site d’Action Visas, sélectionnez le pays Congo Brazzaville. Imprimez et remplissez un formulaire de demande pour un visa d’entrée en République du Congo. Celui-ci a une période de validité de 3 mois. Délai d’obtention Délai normal de 8 jours ouvrés* // Délai urgent 3 à 4 jours ouvrés*

* (hors port de retour, à compter de la date de réception de votre dossier complet sauf modification de dernière minute des délais consulaires)

BON DE COMMANDE ACTION VISAS

Imprimez et remplissez le bon de commande d’Action Visas dont vous trouverez un exemple ci-dessous. Remplissez un seul bon même pour plusieurs personnes avec les coordonnées de la personne référente du dossier ; cochez un seul retour du dossier, même pour plusieurs passeports.

voyage-gorille-congo-azimut-voyage

PHOTOS

Allez ensuite dans un photomaton faire deux superbes photos d’identité au format 4.5 x 3.5 cm (mais sans sourire, pas comme sur notre exemple…)

CERTIFICAT D’HÉBERGEMENT

Nous vous fournirons ce document pour votre demande de visa.
ATTENTION : Vous devez pouvoir justifier d’un titre de transport Aller/Retour

passeport

PASSEPORT ORIGINAL

Joignez votre passeport original, sa validité doit être supérieure à 6 mois après la fin de votre séjour et doit contenir une page libre de toute inscription pour le visa Congo. Si vous voyagez avec des enfants, sachez que dorénavant les mineurs doivent avoir un passeport individuel, quel que soit leur âge.

lettre

Glissez le tout dans une enveloppe et envoyez la en lettre recommandée avec accusé de réception adressée à
ACTION VISAS 10/12 RUE DU MOULIN DES PRES

Vous pouvez aussi le faire via un transporteur si vous êtes pressé ou aller déposer le dossier dans leurs locaux si vous habitez Paris (et profitez-en pour manger dans un petit restaurant asiatique dont le quartier regorge !)

ÉLÉMENTS SANITAIRES POUR LE CONGO

certif

CERTIFICAT INTERNATIONAL DE VACCINATION
Nous vous conseillons de vous rendre dans un service Maladies infectieuses et tropicales pour bien préparer votre séjour.
Fièvre jaune : En attendant le retour de votre passeport, retrouvez votre certificat international de vaccination et assurez-vous que vous êtes bien vaccinés contre la fièvre jaune, indispensable pour entrer sur le territoire. Si vous ne l’êtes pas, sachez que la vaccination doit être faite au moins 10 jours avant le départ.
Autres vaccinations conseillées : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B et méningite à méningocoque. La mise à jour de la vaccination Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite (+/- Coqueluche) est indispensable.
Paludisme Le Congo étant situé en zone III, il faudra recourir simultanément à la prise d’un médicament antipaludique à titre préventif et à des mesures de protection contre les piqûres de moustiques (spray à appliquer le matin et le soir sur la peau ; imprégnation des vêtements utilisés lors de votre séjour en forêt, moustiquaire imprégnée).

AUTRES RISQUES

Pensez à vous laver fréquemment les mains systématiquement avant de manger, et en revenant des toilettes, afin d’éviter une banale tourista ou des affections plus sérieuses. Quand cela n’est pas possible, une solution hydroalcoolique fera l’affaire. Notre équipe a été formée à Loaka afin d’assurer une bonne hygiène alimentaire à nos voyageurs, vous pourrez donc goûter aux spécialités locales préparées dans de bonnes conditions. Les infrastructures sanitaires étant précaires mais existantes à Pointe-Noire, il faudra contacter votre compagnie d’assurance et les services de l’ambassade de France en cas de problème pour un éventuel rapatriement. Le ministère des Affaires Étrangères relate la présence d’une épidémie de rage à Pointe Noire mais nos équipes qui vivent sur place confirment qu’elle a été endiguée depuis plusieurs mois.

UTILE !

  • Ambassade du Congo Brazzaville 37 bis rue Paul Valery 75016 Paris Téléphone : 01 45 00 60 57 Email : ambacongo_france@yahoo.fr
  • Consulat du Congo à Bordeaux 76 Chemin de Camparian 33884 Villenave d’Ornon Téléphone : 05 56 87 00 58
  • Consulat du Congo à Lyon 25 Quai Tilsit 69002 Lyon Téléphone : 04 72 77 55 96
  • Consulat du Congo à Nice 35 Avenue Bréguière 06800 Cagnes sur mer Téléphone : 04 93 07 57 07
  • Consulat du Congo à Marseille Villa d’Hermès Domaine des Alpilles 397 Corniche Kennedy 13007 Marseille Téléphone : 04 91 22 13 58

TÉLÉCOMMUNICATIONS

L’indicatif du Congo est le 242. Plutôt que d’utiliser votre téléphone avec un important surcoût nous vous conseillons de le faire débloquer en France afin de pouvoir utiliser une carte sim locale et des cartes prépayées pour joindre vos proches en France ou nos équipes au Congo. Il existe 4 opérateurs mobile, MTN, Airtel, Warid et Azur. Certains points pour capter la WIFI existent mais profitez peut-être de ce voyage pour déconnecter ! Les prises ne nécessitent pas d’adapteur et sont en 220 volts, comme en France.

COÛT DE LA VIE / MARCHANDAGE

Vous serez certainement surpris du coût des hôtels et restaurants à Pointe Noire ; les prix sont similaires à ceux des capitales européennes sans avoir toutefois le même niveau de qualité. Cela est dû au fait que la ville n’est pas touristique et principalement fréquentée par des hommes d’affaires. Il est d’usage de marchander au Congo, le prix annoncé est souvent 2 à 3 fois supérieur à celui auquel le vendeur est prêt à le céder. Même si cela peut paraître déroutant, n’hésitez pas à rentrer dans la danse du marchandage avec humour et patience, notamment sur le grand marché de Pointe Noire !

SECURITE

La situation politique y est calme, le Congo Brazzaville ne doit pas être confondu avec la République Démocratique du Congo ! Certaines zones au Congo sont actuellement déconseillées, notamment la frontière avec la Centrafrique et la région du Pool, mais les régions que vous traverserez sont loin de ces zones, calmes et sans tensions. Pointe Noire est une ville où vivent beaucoup d’expatriés, les Congolais seront donc relativement indifférents à votre présence ou tout du moins loin d’être surpris, et c’est très agréable. Même si les endroits que nous visitons ne sont pas risqués au niveau du vol (hormis le grand marché où il faut faire attention à ses affaires et la plage de Pointe-Noire, où des pickpockets ont l’habitude de faire leurs courses), préférez ne pas porter de bijoux ou objets trop ostentatoires et à mettre votre sac devant vous dans les lieux cités ci-dessus.

DÉCALAGE HORAIRE

L’heure officielle du Congo est la même que celle de la France (GMT +1), sauf lors de notre période d’ été où il y a 1 heure d’avance. Pas de jetlag au programme.

CLIMAT

Le Congo, situé à cheval sur l’équateur, a un climat chaud et humide.

– Grande saison des pluies d’octobre à décembre : pluies très fréquentes, et température élevée (de 25° à 35° voire plus)
– Petite saison sèche de janvier à février : peu voire pas de pluie, et température élevée (entre 30° et 35° voire plus)
– Petite saison des pluies en mars et avril
– Grande saison sèche de mai à septembre : très peu de pluies et température modérée (entre 18-20° et 25°)

franc cfaMONNAIE

La monnaie officielle est le franc CFA, qui a également cours dans la quasi-totalité des pays francophones d’Afrique centrale (Tchad/République centrafricaine/Cameroun/Congo/Gabon/Guinée équatoriale). Le franc CFA est lié à l’euro par une parité fixe, il n’y a donc pas de fluctuations sur les changes, ce qui est bien commode. La conversion n’ est pas des plus faciles mais vous trouverez des techniques pour vous en sortir ! 1 € est égal à 655.957 francs CFA (pas évident mais tentez de penser en anciens francs en enlevant des zéros)
0.15 € = 100 XFA

0.76 € = 500 XFA

7.62 € = 5000 XFA

15.26 € = 10 000 XFA

30.48 € = 20 000 XFA

76.22 € =50 000 XFA

152.44 € = 100 000 XFA

Notre équipe vous accompagnera pour faire le change. Il est possible de retirer dans les distributeurs automatiques avec votre carte bancaire (il faudra pour cela vous renseigner auprès de votre banque pour les frais bancaires). Nous vous conseillons de venir au Congo avec des espèces ou un chéquier pour éviter ces frais. Tout dépend de vos habitudes ! La quasi-totalité des transactions se font avec des espèces, essayez de toujours disposer de petites coupures et surtout de pièces pour régler vos achats et boissons, il y a un problème de monnaie dans le pays. Important : Dépensez tous vos francs CFA avant votre départ, les banques n’ autorisent pas la reconversion et vous ne pourrez ramener plus de 250 000 XFA.

DOUANE

Notre équipe sera à l’aéroport pour vous accueillir à votre arrivée après le passage de la douane. Vous devrez présenter votre carnet de vaccination international avec le vaccin de la fièvre jaune avant d’entrer sur le territoire. Pensez bien à le garder avec votre passeport et documents importants et à ne pas le glisser dans votre bagage en soute. Si la douane exigeait par hasard d’autres vaccins que vous n’auriez pas, répondez calmement que seule la fièvre jaune est obligatoire. A l’arrivée, il se peut que vos bagages soient ouverts par la douane, pas de panique, ils sont en droit de le faire, mais cela peut surprendre. Par contre, il n’y a pas à payer quoi que ce soit pour ce service !

PETIT LEXIQUE FRANCO – KITUBA

La langue officielle de la République du Congo est le français, parlé par 56 % de la population congolaise. Les autres langues sont essentiellement des langues bantoues dont deux langues nationales : le kituba et le lingala, viennent ensuite les langues téké et plus d’une quarantaine d’autres langues dont les langues pygmées. A Pointe-Noire, tout le monde vous parlera français mais vous serez amené à entendre parler majoritairement le Kituba (dit aussi munukutuba) mais aussi d’autres langues Bantoues comme le Lari, le Vili… Dites quelques mots en Kituba et vous verrez rayonner les Congolais, flattés par vos tentatives qui seront vites encouragées ! Alors n’hésitez pas à échanger autour du petit lexique qu’on vous propose. Pour savoir bien prononcer demandez à Franck votre guide, car ces langues associent des consonnes dont nous n’avons pas l’habitude !

Bonjour : Mboté
Au revoir : Bikana mboté littéralement « reste en paix et sécurité» dans le cas où on le dit à un interlocuteur que nous quittons. Kwenda mboté : littéralement « va dans la paix et en sécurité » dans le cas où on le dit à un interlocuteur qui nous quitte Comment ça va ? : Wa Fasso ?
Ça va bien : Kâ bien
Merci : Matondo
Non :
Oui : Ok ou oui (comme en français)
Doucement : Malembé Malembé
Bonne nuit : Lala mboté
A demain : Mbassi
Matin : Suka
A demain matin : Mbassi na suka
C’ est bon / c’ est bien / c’ est joli : Kitoko
Un peu : Fioti
Beaucoup : Mingui
Manger : Kudia
La nourriture : Madia
La nourriture est bonne : Madia Kitoko
L’ eau : Maza
Le Blanc : Moundélé
Le Noir : Ndombé
Allons-y : Béto me kuenda
La tortue luth : Niamu
La tortue marine à écaille : Tchitchèsse
Argent : Bongo

CONFORT ET HÉBERGEMENT

POINTE NOIRE ET ENVIRONS

Sur Pointe Noire et le long de la côte, nous avons sélectionné des lieux que nous apprécions pour leur accueil, leur charme et leur propreté. Sachez toutefois que l’offre hôtelière au Congo n’a pas le même standing qu’en Europe. Il y a très peu de tourisme à Pointe Noire (ce qui est une vraie chance pour nous !). Les principaux visiteurs viennent pour affaire mais nous n’avions pas envie de vous emmener dans des hôtels qui ressemblent à tous les hôtels du monde ! Nous avons donc cherché, fouillé et fini par trouver.

LOAKA

En forêt, grâce à un projet soutenu par des donateurs, les habitants de Loaka ont été rétribués pour réhabiliter une ancienne case afin de la transformer en case des voyageurs. Avant cela, ESI Congo a acheté le terrain à Mako (vous ferez sa connaissance) qui tient un « bar restaurant » juste en face de la case. Situées en plein cœur du village, vous aurez à votre disposition des toilettes sèches, des douches africaines et des chambres d’une grande simplicité mais propres.

EN FORÊT

Nous monterons le bivouac aux abords d’un campement fréquemment utilisé par les habitants et situé non loin de la zone où vivent les gorilles, nous mettons donc toutes les chances de notre côté pour que vous les entendiez vocaliser en vous réveillant sous votre toile de tente ! N’ayez crainte, vous ne vous ferez pas attaquer de nuit sous votre tente par un gorille pour être dévoré, ces derniers sont herbivores et très craintifs. Vous devrez suivre les conseils de vos guides pour avoir la chance de les approcher, en toute discrétion.

NOURRITURE

Nous avons sélectionné des adresses où nous aimons aller pour l’ambiance et la qualité des spécialités locales. La nourriture est principalement préparée autour du poulet et du poisson, il y a aussi de très bons crustacés. Même si, comparé à la variété des plats français, le Congo semble proposer moins de choix, vous découvrirez que chaque plat est différent car il a le goût de sa cuisinière ! Et vous pourrez découvrir le saka-saka, plat à base de feuilles de manioc, dont personnellement nous raffolons. Nous mangeons très bien au Congo. Petit déjeuner sucré salé sur Pointe-Noire et Matombi, le long de la côte atlantique. En forêt, vous verrez que nous arriverons au village avec des courses faites en partie à Pointe Noire, le reste à l’épicerie du village, pour faire marcher l’économie locale. Afin de profiter un maximum de vos marches en forêt, nous vous proposerons de solides petits déjeuners simples, souvent salés. Tous les repas seront pris en commun avec l’équipe, pour plus de partage et d’échange. Conseil : Glissez dans votre sac barres énergétiques et fruits secs, toujours pratiques.

PRÉPAREZ VOTRE SAC IDÉAL

Par expérience, la solution qui nous paraît être la plus pratique est d’avoir deux sacs :
• Un sac souple (40 l) type sac de sport, porté par les transports, les porteurs, vous-même et la pirogue. Conseil : Nous aimons bien les sacs Northface pour leur robustesse et leur imperméabilité

• Un petit sac souple, type sac à dos, que vous porterez pendant le voyage et qui vous servira de bagage pour la journée Une fois vos sacs terminés, ils ne devraient pas excéder 15 kg cumulés.
Vérifiez bien le poids et le nombre de bagages autorisés avant de vous présenter à l’aéroport. Glissez dans votre bagage à main quelques affaires de secours au cas où votre bagage en soute se perde (on ne sait jamais, mieux vaut être prévoyant).

SE PROTÉGER CONTRE LES MOUSTIQUES

Répulsifs anti-moustiques : un spray pour la peau spécial tropiques (Ex : Insect Ecran) (DEET à 50 %, ou 35-35 ou Mosiguard) Attention, le DEET, molécule de référence doit titré 50 % ; ne pas appliquer sur le visage, détruit les tissus, et bracelets de montre mais très efficace. Prévoyez un spray pour les vêtements (Pyrèthrinoides de synthèse) ; le traitement dure 6 à 8 semaines.
Conseil : un spray pour la peau Insect Ecran Spécial tropiques suffit pour 2 personnes pour un voyage de 10 jours.
La nuit sur Pointe-Noire et Matombi, vous serez dans des hôtels avec climatisation, il ne sera donc pas utile d’utiliser une moustiquaire. Pour les nuits en forêt, vous rentrerez dans votre tente dans le noir pour ne pas attirer les moustiques et refermerez bien avant de rallumer votre lampe frontale sous la tente. Pour vos nuits à la case du voyageur à Loaka, vous pourrez prendre une moustiquaire imprégnée de Pyrèthrinoides de synthèse de préférence. Le plus important est de porter des vêtements recouvrant au maximum le corps : chemises à manches longues, pantalons, amples. Ces mesures sont à prendre essentiellement à la tombée du jour (moment où le moustique transmettant le paludisme est le plus actif) et en saison des pluies (période où les moustiques pullulent).

DIVERS

• Médicaments personnels
• Lunettes de soleil et de vue (plutôt que lentille de contact)
• Bougies et briquet (coupures d’électricité fréquentes)
• Couteau (à bien glisser dans le bagage en soute)
• Serviette
• Sac à viande et taie d’oreiller
• Sandales et chaussures de marche montantes légères rodées (très important) •
Crème solaire (soleil mordant)
• Appareil photo et jumelles
• Boules Quiès
• Lampe frontale avec lumière rouge (qui attire beaucoup moins les moustiques)
• Petit ciseau et pince à épiler, mouchoirs jetables
• Soluté hydroalcoolique pour se laver les mains
• Tampons et serviettes périodiques
• Lingettes
• Micropur
• Matelas individuel et petit oreiller
• Moustiquaire imprégnée de produit anti-moustique

LES DOCUMENTS A EMPORTER
• Passeport
• Billet d’avion
• Certificats d’assurance / d’assistance rapatriement
• Chéquier ou espèces pour le change franc CFA
• Avant le décollage, scannez vos documents importants et envoyez les vous par mail. En cas de besoin, il sera facile de les retrouver en vous connectant à Internet
• Faîtes des photocopies de vos documents importants (passeport, assurances, n° d’opposition de carte, carte bancaire, billets d’avion…) et venez avec. Nous ferons certifier conforme la photocopie de votre passeport en arrivant à Pointe-Noire.

TENUES

Pour les chaussettes et les vêtements préférez le coton aux matières synthétiques, moins agréable à porter en climat tropical. Les vêtements doivent être suffisamment amples pour ne pas coller à la peau et ne doivent pas être de toutes les couleurs (attire les insectes et visible par les animaux en forêt) mais plutôt clairs (blanc, beige) ou kaki. Enfin, il faut emporter des pantalons longs, en toile robuste et des chemises à manches longues que l’on portera surtout en forêt et le soir pour éviter au maximum les piqûres de moustiques.
• T-shirts/chemisettes
• Pantalons (type toile) ou short long (évitez les mini-shorts)
• Vêtements légers à manches longues
• Chapeau plutôt clair à large bord
• Chaussettes en coton
• Sweat en coton léger
• Vêtement imperméable /cape de pluie
• Maillot de bain